Panspective

Le premier confinement, je l’aurais sans doute vécu chez mon mec, plutôt que chez ma mère, si j’avais eu un mec, j’en ai toujours pas d’ailleurs, de mec.

Le taux de compatibilité amoureuse est devenu un KPI’s dans la gestion de l’amour, une entreprise à bâtir, voilà que la pandémie nous oblige à faire des plans amoureux avec carnet de vaccination exigé ?

Les oiseaux chantent, les arbres fleurissent, il est l’heure ! L’heure est aux soirées sans peur du lendemain, sous haute séduction pour quelques heures ou la vie.

Depuis que le coronavirus m’a isolée chez moi, avec moi, mes écrans et mes quelques livres commandés sur amazone, je reconnais avoir eu une vie amoureuse, parfois à distance, parfois plus près. J’ai beaucoup appris, sur moi, les autres, car au delà de la relation amoureuse, la relation à l’autre au plus près de soi, dans son cœur, nous manque quand on est célibataire. Mais j’ai aussi appris à être seule, à méditer, et j’ai revu mes priorités.

Le coronavirus nous a clairement stoppé, je démarrais une nouvelle année, avec plein de rêves à réaliser, dont trouver un mec pardi !

Prendre sa vie amoureuse en main, voilà que les virus nous offrent encore la joie de nous réinventer !

La panspective ! Ou la résilience de l’amour, viser plus grand, plus fort, pour demain.

Prenez soin de vous ❤

Salima

Publié par bodycolorgmailcom

Développe l'écriture, appaise son âme, se développe un peu plus tous les jours ! Salima, carrément fantastique ! ;)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :